Diagnosis card

Fiche diagnostic

L’ENROULEMENT CHLOROTIQUE DE L’ABRICOTIER

Cette déformation végétale est due à un phytoplasme (bactérie sans paroi) s’attaquant aux pruniers, abricotiers, pêchers et amandiers.

Biologie, symptômes et dégâts

Le vecteur de ce phytoplasme semble être un insecte : le psylle du prunier (Cacopsylla pruni). Ce phytoplasme se développe ensuite dans la sève de l’arbre et provoque un dérèglement du développement de l’arbre. On observe un départ anormal de la végétation sur certains bourgeons en hiver.

Au printemps, les feuilles sont petites, regroupées en bouquets, jaunissent et s’enroulent en forme de cornet ou de polygone.

En été, les fruits sont plus petits, mûrissent et tombent précocement.

Il s’agit d’un organisme de lutte obligatoire.

Méthode culturale

Utiliser des plants sains à la plantation.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Arracher et détruire les arbres atteints.

Désinfecter les outils de taille entre chaque arbre afin d’éviter toute dissémination de la maladie.

Méthode biologique

Vous pouvez lutter contre le vecteur de la maladie, le psylle. Veillez à favoriser la présence d’insectes auxiliaires tels que la punaise Anthocoris Nemoralis, les syrphes et les chrysopes. Afin de favoriser leur présence dans votre jardin, il est possible d’y installer un hôtel à insectes.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation de psylle, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser,en préventif, un produit insecticide homologué, autorisé sur abricotier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.