Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le dépérissement bactérien de l'abricotier

C’est une maladie grave causée par une bactérie.

Biologie, symptômes et dégâts

On constate au printemps une absence de débourrement ou un dessèchement de la végétation à différents stades. C’est ainsi que cela peut concerner un rameau, ou bien une charpentière ou encore, la totalité de l’arbre.

Une nécrose rougeâtre apparaît alors sous l’écorce. Et des suintements gommeux se produisent à la bordure des tissus malades.

En été, la bactérie reste à la surface  des feuilles et des branches sans les contaminer. C’est en hiver que la contamination se produit par temps froid et humide. Le pathogène pénètre au niveau des différentes plaies de l’arbre : plaies de taille, plaies des pétioles des feuilles tombées.

Cette bactérie est disséminée par la pluie, le vent et les oiseaux.

Les infections qu’elle provoque qui  sont favorisées par des températures froides et humides, se produisent surtout à la fin de l’hiver. A noter que les sols caillouteux, plutôt acides, ainsi que les variations hydriques de l’été qui sont plus préjudiciables à l’arbre s’il se trouve être greffé sur porte-greffe prunier, sont également des facteurs favorables au développement de la maladie.

Méthode culturale

- Effectuer les plantations d’arbres dans des sols assez profonds

- Respecter l’apport nutritionnel et l’irrigation convenables exigés par l’abricotier

- Eviter de planter en zones froides, sur des versants exposés au Nord, ou en altitude.

Les dégâts sont assez importants et il n'existe aucun traitement autorisé, que ce soit biologique ou de synthèse.

Fiches associées