Champignons microscopiques – Pour l’entretien… Les Bons Gestes au Jardin – 4ème volet

Au jardin, les maladies cryptogamiques, autrement dit « les champignons microscopiques », se développent sur les végétaux. Ça ressemble à quoi ? A des tâches blanches sur les feuilles comme l’oïdium des courgettes, à des tâches brunes comme la rouille sur le feuillage des rosiers ou encore à des  moisissures comme le mildiou sur les feuilles et les tiges des tomates. Les maladies les plus communes au jardin sont dues à des champignons microscopiques.


 

bandeau
 


Oïdium

L'oïdium est également appelé « pourriture blanche » ou « maladie du blanc ». Il se manifeste par des pustules sur les feuilles, les bourgeons ou les fruits puis se forme un feutrage blanc. Les plantes les plus sensibles sont le rosier, le pêcher, les courges, le pommier et le poirier. Les fruits et légumes restent comestibles. La proximité des ciboulettes est réputée limitée l’apparition de l’oïdium.

L’oïdium se manifeste par un feutrage blanc, la ciboulette limite son apparition 

 

Rouille

La rouille présente des auréoles de couleur jaunâtre à rouille, sur la partie supérieure des feuilles. Sur la partie inférieure, se développent des pustules de couleur beige, brun, jaune ou orange. La maladie ne menace pas la survie de la plante mais la fragilise. Les végétaux les plus sensibles sont le rosier, le pélargonium, le fuchsia, la rose trémière, les conifères, la menthe, le groseillier, le poirier, le haricot et la pomme de terre.

La rouille développe des auréoles de couleur… rouille !

 

Mildiou

Le mildiou développe des tâches noires sur la face supérieure des feuilles et une substance blanche et poudreuse dessous. La maladie évolue très rapidement avec une météo alliant pluie, humidité élevée et températures comprises entre 12 et 25°. Quand l’attaque est sévère, les tiges noircissent et les fruits atteints ne sont plus consommables. Les tomates et les pommes de terre y sont très sensibles.

Le mildiou peut endommager la récolte des tomates et des pommes de terre 

 

Fongicides

Contre les maladies cryptogamiques, ces champignons microscopiques, les traitements existent et ils s’appellent les « fongicides » ! Ces produits phytosanitaires permettent de contrôler ou de tuer les champignons susceptibles de se développer sur les végétaux. Avant leur utilisation, un diagnostic est nécessaire afin de les utiliser à bon escient. La bouillie bordelaise et le soufre sont des fongicides utilisables en agriculture biologique. Dans tous les cas, bien suivre les instructions indiquer sur l’emballage.

Pour lutter contre les champignons microscopiques, utiliser un fongicide 

 

Engrais

L’oïdium et la rouille, sans mettre en danger la vie de la plante, affaiblissent le végétal. Afin de permettre aux plantes de se refaire une santé, un apport d’engrais leur permet de reprendre des forces pour mieux lutter contre la maladie. Optez pour un engrais correspondant à la plante malade. Dans tous les cas, bien suivre les instructions indiquer sur l’emballage. Le mildiou, lui, va inexorablement se développer et faire mourir la plante. On peut limiter sa présence avec des moyens préventifs.

Pour lutter contre l’oïdium et la rouille, bien nourrir le végétal est primordial  

 

Ce qu’il faut retenir
 

Les maladies cryptogamiques peuvent être traitées en curatif mais aussi en préventif. Là aussi, bien suivre les préconisations indiquées sur le paquet !

 

Découvrir la vidéo...

Découvrez le reste de nos vidéos du Calendrier du jardinier sur youtube plein de trucs et astuces pour ceux qui ont ou pas la main verte !
Et l'ensemble de nos articles sur le calendrier du jardinier...

 

Plus d'actualités