Diagnosis card

Fiche diagnostic

ALTERNARIOSE DU CHOU

C’est une maladie causée par un champignon qui se développe en conditions d’humidité élevée, et notamment dans les zones où la circulation de l’air est mauvaise.

Biologie, symptômes et dégâts

Sur plantules, les symptômes sont de type «pied noir» (nécrose sèche qui apparaît au champ après plantation).

Par la suite, des taches arrondies brun verdâtre se forment sur la face inférieure des feuilles. Apparaissent ensuite symétriquement, sur leur face supérieure, des taches noirâtres rondes entourées d’un halo jaunâtre. Les feuilles âgées présentent des « macules » ou taches concentriques qui finissent par se perforer en leur centre.

La culture, que ce soit le chou-fleur dont la pomme se nécrose ou les choux de Bruxelles,  peut être rapidement dépréciée.

A l'automne ou au printemps, les contaminations ont pour origine les reliquats de cultures attaqués et non éliminés, ainsi que les crucifères adventices. Ces contaminations se réalisent à la fois sous des conditions d’humidité élevée des feuilles de la culture et de température se situant entre 17 et 24° C.

Ainsi les climats humides et chauds (océaniques ou continentaux avec des orages d'été) sont les plus favorables au développement de cette maladie.

La dissémination de ce parasite se fait par le vent. Sa transmission peut aussi se faire par la semence.

Méthodes culturales 

Eliminer les reliquats de culture après récolte.

Utiliser des semences saines.

Eviter les plantations serrées et les excès d’azote pour favoriser l’aération.

Pratiquer des rotations longues. 

Méthodes de prophylaxie et mesures préventives 

Eviter d’irriguer par aspersion durant le développement de la tête.

Eliminer les crucifères adventices. 

Lutte chimique 

 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur chou et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.