Diagnosis card

Fiche diagnostic

ANTHONOME DU POMMIER

La larve de ce petit charançon ravageur du pommier provoque le dessèchement en « clou de girofle » des boutons floraux.

Biologie, symptômes et dégâts 

Ce ravageur n’attaque que les pommiers.

L’adulte, mesurant environs 5mm de long, est un charançon (coléoptère possédant un long rostre comme pièce buccale) au corps brun noirâtre. Il provoque de petites morsures sur les feuilles, entre la mi-mai et mi-juin. Il s’abrite ensuite et reste en diapause jusqu’au printemps suivant, où il s’accouplera. La femelle va pondre environs 25 œufs, qu’elle déposera un par un dans chacun des boutons floraux.

C’est la larve, mesurant de 6 à 8mm, sans pattes, d’une couleur blanc jaunâtre et possédant une tête noire qui occasionne les plus gros dégâts. En effet elle reste dans les boutons floraux et se nourris des ovaires, des étamines ainsi que des pétales. La fleur prend alors un aspect de « clou de girofle ». Ce ravageur peut provoquer de lourds dégâts lorsque le débourrement est lent, laissant le temps à la femelle de déposer tous ses œufs dans les boutons floraux. Par contre, si la floraison du pommier est importante, les dégâts le sont moins.

Il y a 1 génération par an.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Surveiller particulièrement les pommiers sauvages, à l’orée des bois.

Méthode biologique 

De nombreux oiseaux se nourrissent des larves en creusant dans les bourgeons floraux attaqués, permettant de réduire efficacement la présence du ravageur l’année suivante. Divers insectes auxiliaires en sont également friands. Afin de favoriser leur présence dans votre jardin, vous pouvez installer des nichoirs ainsi qu’un hôtel à insectes. 

Lutte chimique

Si vous avez observé une forte présence du ravageur, afin d’éviter une forte infestation l’année suivante si la floraison n’est pas abondante, il est possible de traiter vers le mois de mars avec un produit insecticide homologué, autorisé sur pommier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées