Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les Excès et Insuffisances en eau

Un très grand nombre de problèmes sanitaires des végétaux sont imputables à la gestion de leur arrosage.

Une plante est constituée de 90% d’eau et ses fonctions vitales requièrent donc sa présence.

Quand elle en manque, la plante peut se faner, se dessécher et mourir.

A l’inverse, un excès d’eau chasse l’oxygène présent dans la terre où poussent les racines. Incapables alors de jouer leur rôle, elles pourrissent et meurent.

La dynamique de l’eau chez la plante est très étroitement liée à la température de son environnement. Les ravages du gel, comme ceux de la sécheresse en sont le témoignage. La plupart des plantes n'aiment ni les fortes amplitudes thermiques ni les courants d'air. Veiller donc à ce que les plantes en pots, notamment, n'y soient pas soumises.L’ensoleillement est également important : une plante de mi-ombre exposée au soleil direct peut montrer des signes de jaunissement. Inversement, les végétaux qui aiment le soleil ne se plairont pas loin des sources lumineuses.

Excès d'eau

Comment savoir si une plante a trop d'eau ?

Un excès hydrique (pluies abondantes, arrosages mal maîtrisés, sols trop lourds) est une cause fréquente de jaunissement des feuilles, notamment pour les plantes en pot. Un substrat trop détrempé induit le pourrissement des racines: la plante ne peut plus se nourrir correctement, ses feuilles ramollissent et jaunissent, puis se nécrosent et meurent. Un excès d’eau peut aussi faciliter les attaques parasitaires.

Après un incident relatif à un excès d’arrosage, attendre toujours (sauf exceptions, certaines plantes ayant au contraire besoin d'un sol très humide) que le substrat soit sec avant d'arroser à nouveau. Ne pas laisser d'eau stagnante dans les parcelles, voire dans les soucoupes placées sous les pots: la plupart des végétaux n'aiment pas avoir les pieds dans l'eau !

Manque d'eau

Ma plante est-elle trop arrosée ou pas assez ?

Un défaut hydrique peut être à l’origine de difficultés pour se nourrir convenablement. Il peut  provoquer un jaunissement des feuilles, un symptôme généralement accompagné d'un flétrissement rapide. Les effets d'un stress hydrique sont généralement assez spectaculaires, mais se confondent rarement avec les symptômes d'une carence nutritionnelle. Il faut retenir que le manque d'arrosage est rarement très préjudiciable : feuilles avachies, fleurs fripées : un peu d'eau et ça repart.

Méthodes culturales

- Préférer l’irrigation au " goutte-à-goutte ", ou micro-irrigation, qui  est la technique la plus moderne et la plus économe en eau.

- Veiller à raisonner les arrosages en fonction des besoins des différentes plantes, à assurer un drainage suffisant du sol, à fertiliser et amender le sol (à remplacer le compost), si nécessaire.

- Utiliser le paillage, au même titre que le binage, pour limiter l’évapo-transpiration de la culture et « économiser » ainsi l’arrosage. Comme le dicton le dit "un binage vaut deux arrosages".

- Pour éviter les excès d'arrosage sur des plantes en pot, il est bon d'arroser une fois que le premier centimètre de terre a bien séché. 

- Evitez d'utiliser une eau trop froide ou trop chaude, et préférez une eau à température ambiante.

Fiches associées