Diagnosis card

Fiche diagnostic

ANTHRACNOSE DU NOYER

Cette maladie due à un champignon est présente chaque année dans la noiseraie. Les dégâts varient selon les secteurs et les conditions climatiques. Son importance ne doit pas être négligée.

Biologie, symptômes et dégâts

La maladie attaque les feuilles et les rameaux. Sur les feuilles, on voit apparaître des tâches polygonales brun foncé d’assez grande dimension. Les feuilles attaquées jaunissent et tombent prématurément en juillet-août. Les fruits présentent de nombreuses petites tâches rondes brun noir limitées au brou (enveloppe verte de la noix). Les noix de petit calibre restent sur l’arbre mais mûrissent incomplètement.

Le champignon hiverne dans les feuilles tombées au sol.

Au printemps, les ascospores transportées par le vent et la pluie assurent l’infection primaire des jeunes organes verts.

Les contaminations en cours d’été se font par des conidies, formes asexuées, émises au niveau des tâches primaires lorsque les conditions de température et d’humidité sont favorables, soit environ 21 °C avec une humectation des feuilles pendant 12 à 24 heures.

A l’automne, la formation de périthèces permet au champignon de se conserver dans les feuilles durant la période hivernale.

Méthodes culturales

- Limiter l’inoculum par l’enfouissement ou le broyage des feuilles,
- Eviter la plantation de variétés sensibles dans les zones à risques comme les  secteurs humides ou ceux qui sont exposés au Nord (absence de soleil). 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Comme le champignon hiverne sur les feuilles et les fruits tombés au sol, il faut donc les ramasser et les éliminer. Ne surtout pas les mettre au compost.

Les traitements à base de Cuivre sont assez efficaces, mais difficilement envisageables sur un grand arbre. Ils s’effectuent après la récolte. 

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur noyer et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.