Diagnosis card

Fiche diagnostic

La Maladie de la bague de la carotte

Il s’agit d’une pourriture hivernale causée par un champignon, qui concerne les carottes de garde. Les carottes atteintes sont souvent réparties au hasard. On peut ainsi constater parfois des attaques sur des rangs entiers.

Biologie, symptômes et dégâts

Les premiers symptômes apparaissent à l’automne sous la forme d’un anneau translucide autour de la racine. Par la suite, il s’élargit en prenant une teinte noirâtre. Puis, on constate qu’une pourriture humide s’y installe alors en janvier février, du fait de l’invasion de bactéries.
Ce champignon peut se conserver pendant plusieurs années dans le sol.

La contamination au niveau des racines s’effectue lorsque la température se situe autour de  20 °C à l’automne, et l’extension des dégâts se poursuit pendant l’hiver. La période de sensibilité de la racine est généralement longue, du mois d’août à fin mars.

Le développement de la maladie est favorisé par la succession des cultures de carottes sur la même parcelle et l’enfouissement des reliquats de cultures attaquées.
Les risques de maladie sont plus élevés en sol limoneux drainant mal, mais aussi et plus particulièrement, au cours des hivers doux et humides.

Méthodes culturales

Rotation : ne pas faire plus d’une culture de carotte tous les 4 ans sur la même parcelle.

Favoriser les techniques culturales qui améliorent à la fois la structure du sol et la rapidité du ressuyage (drainage,  sous-solage, amendements organiques, utilisation d’appareils qui respectent la structure du sol).

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Détruire systématiquement les reliquats de cultures attaquées.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur carotte et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

 

 

 

Fiches associées