Diagnosis card

Fiche diagnostic

maladie prunier

LA MALADIE DES POCHETTES DU PRUNIER

Cette maladie provoquée par un champignon provoque des déformations prononcées sur les prunes.

Biologie, dégâts et symptômes

Les spores émises par ce champignon se logent entre les écailles des bourgeons et dans les anfractuosités de l’écorce de l’arbre. Au printemps, avant le débourrement, ces spores fusionnent et donnent un mycélium qui pénètrera dans la fleur à la floraison, contaminant ainsi les prunes. Le développement de ce champignon est très dépendant des conditions climatiques au printemps. En effet, si le temps est humide et doux en février-mars, la maladie se développera de manière plus importante.

Les symptômes sont très caractéristiques : Les fruits sont déformés et chétifs, prennent une forme allongée, courbée et jaunissent. Ils se recouvrent ensuite d’une pruine blanchâtre. En ouvrant les fruits, on constate qu’ils sont creux et sans noyau. Plus tard dans la saison, ils se dessèchent et tombent.

Comment lutter contre cette maladie du prunier ? 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Au moment de la taille, éliminer les fruits atteints pour éviter la propagation de la maladie.

Méthode biologique

En préventif, vous pouvez utiliser un produit à base de cuivre (de type bouillie bordelaise) au moment du gonflement des bourgeons.

Lutte chimique

Il n’est pas nécessaire de traiter si peu de fruits sont atteints, et le traitement est inefficace une fois les dégâts apparus.

Mais il est possible de limiter le développement du champignon en utilisant en préventif un fongicide homologué, autorisé sur Prunier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées