Diagnosis card

Fiche diagnostic

moniliose du pecher

La moniliose du pêcher

La moniliose à Monilia laxa est une maladie grave qui infecte principalement les fleurs et rameaux, mais aussi les fruits.

Biologie, symptômes et dégâts

Elle provoque un brunissement et un dessèchement total des fleurs attaquées. Les inflorescences desséchées se momifient et restent sur les rameaux qui se couvrent de  chancres accompagnés d’écoulements gommeux.

Le fruit est particulièrement sensible, mais surtout à l’approche de la maturité.


La proximité des fruits au sein des grappes favorise l'extension de la contamination. 
Par temps sec, les fruits se dessèchent sur l'arbre et prennent un aspect ridé de  'momies'. 

En hiver, le champignon se conserve sous forme de mycélium dans les chancres et les fruits momifiés qui produisent alors des conidies  dès que la température atteint 10°C sous une humidité relative élevée. Les conidies d’hiver et de printemps sont à l’origine des contaminations florales. Celles de l’été continuent à sporuler en abondance et contaminent les fruits.

Ces conidies sont dispersées par le vent et la pluie (attaque secondaire) ; elles pénètrent dans les fruits par une blessure (micro fissures, piqûres d’insecte …).

En été, la chaleur (22 à 25°C) et la présence d’eau (bas fond, brouillard, pluie, orage, grêle) favorisent nettement le développement de la maladie. 

Méthodes culturales

Tailler tardivement.

Choisir une variété de cerisier peu sensible.

Eviter les blessures et les éclatements de fruits, par exemple en protégeant vos arbres de l’attaque des oiseaux à l’aide d’un filet. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Eliminer tous les rameaux chancrés et les  momies. 

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur pêcher et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées