Diagnosis card

Fiche diagnostic

La Mosaïque de la tomate

Le Tomato mosaic virus, ToMV est présent sur tous les continents. Il provoque de graves dégâts aussi bien en culture de plein champ, que sous abri.

Biologie, symptômes et dégâts

Bien que son importance ait beaucoup diminué grâce à la diffusion de variétés de tomates résistantes, le développement de nouvelles variétés sensibles a montré combien il était toujours capable de causer de graves attaques.

Les symptômes occasionnés par la présence de ce virus sont très variés et sont assez comparables. On peut constater un ralentissement de la croissance des plantes, ainsi que des anomalies de coloration pouvant apparaître sur les folioles et les feuilles. D’autres symptômes peuvent encore s’exprimer, sur feuilles, comme un éclaircissement des nervures, une marbrure, une mosaïque en plages vertes, ou jaunes avec le limbe qui se gaufre et se crispe.

On peut aussi constater la chute de fleurs.

Lorsque les fruits arrivent à maturité, ils sont de taille réduite et parfois plus ou moins bosselés. Ils expriment aussi des décolorations jaunes, parfois en anneaux. Ces symptômes peuvent être présents sur les fruits verts ou mûrs alors que la plante semble saine. Les infections tardives sont sans incidence sur la production

Comme  la transmission de ce virus se fait par contact, les plantes attaquées dans la parcelle sont  souvent alignées, à cause des opérations culturales réalisées en suivant les rangs. Il faut noter que les températures élevées contribuent à une atténuation des symptômes foliaires.

Méthodes culturales

Une attention particulière devra être apportée à la qualité des graines, car elles peuvent transmettre ce virus de façon dramatique.

Dès que les premières plantes malades sont détectées dans la culture, il est conseillé :

- d'entrer dans les rangs avec une combinaison jetable, des gants, des bottes, tout en prenant garde de ne pas toucher les plantes

- d'éliminer les plantes développant des symptômes en les mettant dans une poche plastique afin quelles ne touchent pas d'autres plantes lors de leur sortie de la culture. Plusieurs plantes apparemment saines doivent être aussi retirées de part et d'autre de la ou des plantes malades

- de les brûler ou de les enfouir profondément et rapidement

- de baliser et de mettre en quarantaine la ou les zones affectées, de les travailler en dernier, en ayant soin d'utiliser des équipements dédiés à celles-ci.

Maladies similaires

- Comment éliminer les pucerons de la tomate ?

- Les carences nutritionnelles de la tomate

 

Fiches associées