Diagnosis card

Fiche diagnostic

LA MOUCHE DU CHOU SUR RADIS ET NAVET

L'adulte est une petite mouche de 6 à 8 mm de long, grise, marquée de taches noires qui pond dans le sol.

Biologie, symptômes et dégâts 

La larve est un asticot de 1 cm de long.

La pupe ressemble à un petit tonnelet brunâtre de 7 à 8 mm de long. 

La jeune larve s'enfonce dans le sol et pénètre dans les racines ; elle y creuse des galeries dans les parties les plus tendres. Quand son développement est terminé, elle  quitte la plante pour s'enfoncer davantage dans le sol où elle se nymphose et se transforme en pupe.

Les adultes pondent leurs oeufs dans le sol par petits paquets, presque toujours à proximité immédiate du collet de la plante.

La Mouche du chou présente deux à trois générations par an, du début avril à octobre. 

Le développement de ce ravageur observe deux périodes d’arrêt :

En été, lorsque le sol est à plus de  22°C : les nymphes restent au repos jusqu’à ce que la température soit inférieure à 20°C.

En automne, à partir d’octobre : les nymphes entrent en diapause. Elles reprennent leur développement au printemps. 

Les plantes malades se fanent au cours des journées chaudes. La partie racinaire est plus ou moins détruite

Les dégâts s'observent en pépinière et à tous les stades de la végétation. Ils peuvent se manifester brutalement au printemps sous l'action d'un réchauffement important du climat.

En revanche, les températures élevées entraînent une forte mortalité des œufs et des jeunes larves.

Les attaques sont habituellement plus graves dans les sols sableux. 

Méthode culturale 

Placer entre les rangs de Navets, des feuillages odoriférants à effet répulsif (tomate, tanaisie…) 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Arracher et détruire les plantes malades. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur navet ou Radis et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.