Diagnosis card

Fiche diagnostic

LA MOUCHE DU NAVET, RADIS

Cet insecte ravageur a pour hôtes les Crucifères et notamment le Radis, le Navet, le Chou, le Chou-fleur. Les Chicorée, Sanves et Ravenelles sont aussi attaquées.

Biologie, symptômes et dégâts 

L'adulte est une petite mouche de 6 à 8mm de long, grise, marquée de taches noires qui pond dans le sol.

La larve est un asticot de couleur blanchâtre de 1 cm de long.

L’œuf est pondu à la surface du sol.

La pupe se trouve généralement à une profondeur de 5 cm dans le sol. 

Les adultes apparaissent de juillet à septembre et pondent leurs œufs en août et septembre. Les larves sont visibles dès le début de septembre, pendant un mois. Puis, elles se nymphosent, en se transformant en pupe, sous terre et hivernent. 

C’est la larve qui cause les dégâts : elle s'enfonce dans le sol, ronge le tissu extérieur des racines de radis et creuse des galeries qui peuvent remonter jusqu’au pétiole des feuilles et rendent le légume impropre à la consommation. Sur Navet, on observe généralement des galeries limitées aux  parties les plus tendres, périphériques.

Lorsque l’attaque est importante, les plantes arrêtent de pousser, deviennent plombées et manquent de tonus.

Cette  mouche présente une génération par an. 

Méthodes culturales 

Eviter les semis d’été en sol sableux.

Disposer, entre les rangs de la culture, des feuillages odoriférants à effet répulsif, comme la Tomate ou la Tanaisie.

Eviter d’associer sur les mêmes lieux et au même moment, Radis et Navet qui sont sensibles aux mêmes parasites et maladies.

Respecter une rotation de 3 à 4 ans entre les deux cultures de Radis et de Navet.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Il n’existe pas de remède efficace, une fois les racines minées : arracher et détruire les plantes malades. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur Radis ou Navet et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.