Diagnosis card

Fiche diagnostic

L'Asphyxie racinaire de la tomate

Les stress hydriques qui affectent aussi bien les cultures en sol que hors sol, sont regroupés sous l'appellation « asphyxie racinaire ».

Symptômes et dégâts

Ils peuvent notamment s’exprimer à la suite de fortes pluies ou de ruptures de canalisations d'irrigation ou/et en sol lourds et/ou asphyxiants. Dans ce cas, l'eau envahit la parcelle cultivée, s'accumule dans les zones qui forment une cuvette, sature le sol, et provoque un stress des plantes. Sur ces dernières, on peut observer que les feuilles de l'extrêmité apicale s'éclaircissent, flétrissent et se tordent. Si ces conditions asphyxiantes persistent, la feuille finit par jaunir et se nécroser.

Les stress hydriques peuvent se répéter dans le temps à chaque irrigation. C'est le cas, lorsqu'un producteur ne maîtrise pas l’irrigation. L'irrigation de la tomate est une opération délicate qui peut conduire à des situations critiques lorsqu'elle est mal maîtrisée.

On rencontrera une situation comparable, mais plus localement, dans certaines parcelles dont le sol est lourd ou en cuvette.

La tomate, comme de nombreuses autres plantes cultivées, supporte assez mal que son système racinaire soit immergé totalement durant une longue période. Une telle situation conduit à un manque d'oxygène qui provoque une destruction plus ou moins importante de racines, expliquant en grande partie les flétrissements et jaunissements des pieds.

Ce phénomène peut  être amplifié par la prolifération de micro-organismes qui se développent bien en conditions asphyxiantes.

Les dégâts importants sont surtout observés dans des parcelles mal drainées, en sols lourds et durant des périodes de temps chaud qui favorisent le développement de ces micro-organismes, et accélèrent la transpiration des plantes, et donc les flétrissements.

Méthodes culturales

Raisonner l’irrigation de la parcelle (fréquence et quantités).

Utiliser un arrosage de type goutte à goutte.

Drainer les sols les plus humides naturellement.

Améliorer la structure et la texture des sols les plus lourds.

Eviter de planter la tomate en terrain asphyxiant.

Méthodes de prophylaxie et mesures préventives

Rappelons que la tomate a une importante capacité de régénérer ses  racines. Ceci lui permet, soit en la buttant, soit en régulant son irrigation, de pallier aux difficultés de certaines situations asphyxiantes.