Diagnosis card

Fiche diagnostic

LE BOTRYTIS DU FRAISIER

Le Botrytis, agent de la Pourriture grise qui est une maladie très répandue, fait de gros dégâts sur le fraisier.

Biologie, symptômes et dégâts 

Le développement du champignon responsable est très influencé par les conditions climatiques. Le facteur le plus important est l'humidité et les attaques sont graves après plusieurs jours de pluies, du début du printemps à la fin de l’automne. 

Les jeunes fruits brunissent et se dessèchent ; si les conditions d'humi­dité sont suffisantes, ils se couvrent de fructifications grises du champignon.

Lorsque les attaques ont lieu à la maturité, les parties atteintes des fruits deviennent ternes ; en vingt-quatre à quarante-huit heures elles sont recouvertes par les fructifications d'abord blanc grisâtre puis grises.

Il n'y a pas que les fruits qui sont sensibles aux attaques de ce champignon, mais également les fleurs et les feuilles. 

Attention : en conditions favorables d'humidité (plus de quatre-vingt-dix pour cent pendant seize heures) et de température (+ 14 à + 18°C), la maladie se développe particulièrement vite. Il devient alors quasiment impossible de la juguler. 

Méthodes culturales 

Supprimer les fruits atteints par la maladie afin de limiter sa dissémination.

Eviter les fumures azotées excessives.

Couvrir les rangs de fraisiers avec un film plastique noir, de façon à protéger les fruits  de tout risque de salissure ou d’excès d’eau.

Attention aux densités trop élevées de plants lors de la plantation qui empêchent la circulation de l’air. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Les arrosages se feront de préférence au pied des plants. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide foliaire homologué, autorisé sur fraisier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.