Diagnosis card

Fiche diagnostic

LE CARPOCAPSE DES CHATAIGNES

Il s’agit d’un petit papillon de nuit dont la chenille dévore l’intérieur des châtaignes avant et pendant la récolte. Son incidence économique est grave. Il attaque également le gland du chêne.

Symptômes et dégâts

L’adulte a une envergure de 19mm, avec 2 formes de coloration possibles: une forme claire et une forme foncée. A l’angle postérieur de l’aile antérieure, on observe une tache jaune bordée de brun, surmontée d’un accent circonflexe noir.

La ponte débute quelques jours après la sortie des femelles et leur accouplement. Chacune dépose isolément plus de 100 œufs sur et sous les feuilles avoisinant les bogues.
Dix à douze jours plus tard, le développement embryonnaire est terminé, les œufs éclosent.

La jeune chenille part à la recherche d’une bogue et y creuse une galerie de pénétration. La croissance de la chenille s’effectue en 40 à 45 jours. Les chenilles ont une coloration blanc laiteux.

La larve du carpocapse (avec celle du balanin) est responsable des châtaignes véreuses.

La nymphose des chenilles qui ont hiverné en diapause à l’intérieur des cocons, tissés l’automne précédent dans le sol, se produit en général du 15 au 30 juillet. Les papillons apparaissent vingt à trente jours plus tard.
Il y a une génération annuelle. 

Méthodes culturales 

Eviter de planter Châtaigniers et Chênes côte à côte. Ou potentiellement arracher les chênes présents autour des Châtaigniers. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

En hiver, bêcher le pied des Châtaigniers pour retourner la terre et remonter par conséquent en surface les larves qui s’y  sont enfouies. Le froid les fera mourir. Et le potentiel de nuisance du ravageur sera ainsi considérablement diminué. 

Méthode biologique 

Utiliser des pièges-appâts contenant 10% de jus de pomme dilué dans l’eau et en fermentation.

Favoriser le développement des prédateurs naturels : mésange et perce-oreille (forficule). Pour cela, il vous est possible d'installer un hôtel à insectes ainsi que des nichoirs dans votre jardin.

Des pièges à phéromones existent dans le commerce, attirant les mâles, ils limitent ainsi la reproduction de ce ravageur.

Vous pouvez aussi utiliser, en cas de forte infestation, un insecticide biologique à base de Carpovirusine (virus s'attaquant spécifiquement au carpocapse), ou bien de la bactérie Bacillus thuringiensis (s'attaquant spécifiquement aux lépidoptères).

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur châtaigner et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.