Diagnosis card

Fiche diagnostic

LE CHANCRE BACTERIEN DU CERISIER

Ce chancre, provoqué par des bactéries du genre Pseudomonas, diffère de la criblure à coryneum par un écoulement abondant de sève (gommose).

Biologie, symptômes et dégâts

Il peut provoquer la mort complète de l’arbre.

Le chancre bactérien affecte surtout les arbres fruitiers et est observable sur l’écorce. Il apparait principalement en automne après la chute des feuilles. La branche atteinte s’affaiblit, les bourgeons meurent, les feuilles et les fruits jaunissent et tombent prématurément, puis la branche meurt.  Une tache brune apparait et s’étend rapidement sur le tronc ou les branches, très souvent accompagnée de crevasses, boursouflures ou autres déformations de l’écorce, ainsi que d’un écoulement de gomme doré ou ambré.

C’est en hiver que la contamination se produit par temps froid et humide. Le pathogène pénètre au niveau des différentes plaies de l’arbre : plaies de taille, plaies des pétioles des feuilles tombées, piqures d’insectes…

Comment traiter le chancre du cerisier ?

Méthode culturale

Utiliser des cerisiers connus pour être résistants à la maladie.

Plantez l’arbre dans des sols assez profonds.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Couper et éliminer les branches mortes ou mourantes. Eviter de tailler au printemps lorsque l’activité des bactéries est à son apogée.

Protéger les plaies de l’arbre à l’aide d’une spécialité cicatrisante.

Les dégâts sont assez importants et il n’existe aucun traitement autorisé, que ce soit en biologique ou de synthèse.

>> A lire également : Comment lutter contre la cylindrosporiose du cerisier ? <<

Fiches associées