Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le chancre européen du poirier

Cette maladie grave causée par un champignon est habituelle dans la moitié Nord de la France.

Biologie, symptômes et dégâts

La forme chancre de la maladie est responsable de pertes économiques. Sur les rameaux, les branches, les charpentières ou le tronc, une tache brun rougeâtre apparaît autour d’un point d’infection (plaie de taille, gel, grêle…) et forme une lésion qui progresse et évolue vers un chancre. Celui-ci peut provoquer le flétrissement brusque d’une branche.

Les dégâts peuvent apparaître aussi sur fruits, sous forme de pourriture de l’œil, et en conservation pour les variétés de longue conservation.

La conservation hivernale du champignon a lieu sous forme de périthèces dans les chancres âgés, et sous forme conidienne dans les jeunes chancres.

Au printemps, les spores et les conidies sont libérées et disséminées par la pluie et le vent. Les risques de contamination (température optimale entre 14 et 16°C, / arbre humide pendant 6 heures) sont continuels du printemps au début de l’hiver. Les spores germent au niveau des plaies sur la ramure et le tronc, à la chute des pétales, ou des fruits peu avant récolte.

Méthodes culturales

-Eviter les excès de fertilisation azotée.

-Lors de la taille, désinfecter les outils, récupérer et brûler les bois de taille et les débris de curetage.

-Tailler tardivement et par temps sec les vergers contaminés.

-Sélectionner les variétés résistantes ou peu sensibles à la maladie.

Méthode de prophylaxie et mesure préventive

Cureter les parties chancreuses à l’aide d’une brosse métallique ou d’une serpette pour les chancres plus âgés. La zone ainsi nettoyée par temps sec sera badigeonnée avec une spécialité cicatrisante.

Lutte chimique

Il vous est possible en cas de forte infestation d'utiliser un fongicide homologué, autorisé et portant la mention "Emploi autorisé dans les jardins". Renseignez-vous dans un magasin spécialisé, auprès d'un conseiller certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.