Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le charançon rouge du palmier

Ce ravageur, venu d’Asie est arrivé en France par l’importation de palmiers contaminés. Insecte vorace mesurant de 2 à 2,5 mm de long, il est de couleur rouge, strié de noir. La larve est blanche fait le plus de ravages.

Symptômes et dégâts  

On peut observer sur les palmes des morsures, de même que sur le rachis et les bourgeons. Puis, un affaiblissement des palmes peut facilement s’observer. La présence du coléoptère sur l’arbre ne fait que confirmer l’attaque de ce ravageur. De très nombreuses espèces de palmier sont sensibles à ce ravageur.  Il est obligatoire, en vertu de la décision de la Commission européenne du 6 octobre 2008 relative à des mesures d’urgences destinées à éviter l’introduction et la propagation du charançon rouge de déclarer aux autorités tout foyer détecté. Sur la côte d’azur, il est possible pour un particulier (et même obligatoire) d’entrer directement en contact avec une cellule spécialisée afin de déclarer l’infestation d’un palmier par le ravageur.  

Méthode culturales  

- Choisir des espèces résistantes à ce ravageur.  

Méthode biologique  

- Installer des pièges à phéromones pour réguler les populations de ravageur et pour « monitorer » leur reproduction (pour compter le nombre d’adultes présents dans l’arbre).   En raison de la hauteur du palmier, peu de solutions s’offrent aux particuliers, nous vous conseillons donc de vous rapprocher des autorités de votre département ou de votre région.  

Fiches associées