Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le Mildiou des allium

Cette « maladie des taches blanches » est causée par un champignon. Elle attaque le poireau et l’oignon.

Symptômes et dégâts

En début de végétation, la culture atteinte reste naine. Les feuilles sont jaunâtres et présentent des lésions, surtout vers le milieu et l’exrêmité. En cours de végétation, apparaissent des taches blanches, allongées qui se couvrent d’un feutrage violacé. Les feuilles sèchent, pourrissent.
Attention : Ces symptômes sont assez identiques à ceux occasionnés par le gel.

Le champignon se conserve dans le sol, dans les débris de culture. Puis, il germe au printemps suivant pour se disséminer sur les cultures.
La maladie apparaît par foyers dans la parcelle. Son développement est favorisé par des conditions d’humidité très élevée (brouillard) et des températures de 4 à 25°C (avec un optimum situé entre 11 et 13°C).
Ce parasite apparaît surtout au cours des hivers doux et humides.

Méthodes culturales

Utiliser des variétés résistantes à la maladie. Eviter des peuplements trop denses.
Eviter les fumures azotées excessives.
Observer une rotation minimale de quatre ans minimum entre deux cultures d'Allium, même apparentées comme l’oignon, ou l’ail.
Utiliser des sols bien drainés pour éviter les excès d’humidité.
Détruire les débris des cultures infectées qui ne doivent pas être transportés.

Méthodes de prophylaxie et mesures préventives

Arracher sans attendre les pieds attaqués.

Limiter l’arrosage des plants et favoriser l’aération (courants d’air).

Méthodes biologiques

Envisager, si nécessaire, des traitements fongicides préventifs à base de décoction de prêle.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur poireau et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées