Diagnosis card

Fiche diagnostic

traitement mildiou

LE MILDIOU DES CRUCIFERES SUR CHOU

Maladie due à un champignon qui peut faire de gros dégâts sur les feuilles, du début de l’automne à la fin du printemps de l’année suivante.

Biologie, symptômes et dégâts 

Les jeunes plants y sont sensibles et les feuilles, surtout celles de la base se couvrent de taches jaunes sur leur face supérieure. Ces taches correspondent à l’existence d’un duvet grisâtre se trouvant symétriquement à la face inférieure de la même feuille. Les feuilles peuvent alors jaunir sur toute leur surface, se nécroser et mourir. 

A partir du stade 3 à 4 feuilles, les dégâts sont généralement moins graves. 

Le champignon émet des spores qui sont de puissants agents de sa dissémination, surtout en période venteuse. Le sol peut aussi être contaminé par ces spores.

Cette sporulation, sa germination et la contamination de la plante peuvent se produire en 4 jours, si le temps est humide. L’optimum thermique du développement de ce champignon est bas: moins de 23°C le jour et entre 8 et 16°C la nuit.

On pense que le mildiou doit probablement se conserver sur les débris de culture et sur les semences. 

Méthodes culturales 

Espacer les plants pour éviter les densités trop élevées qui empêchent la circulation de l’air et maintiennent  des taux d’humidité favorables au développement de la maladie. 

Supprimer les premières feuilles malades, d’autant plus qu’elles sont jeunes. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Eliminer les déchets végétaux malades restant en fin de récolte. 

Méthode biologique 

A titre préventif, ne pas négliger de traiter avec une décoction de prêle, voire d’ail,  surtout si le temps est humide. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur chou et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

>> A lire également : Comment lutter contre la punaise du chou ? ? <<

Fiches associées