Diagnosis card

Fiche diagnostic

LE PHYTOPHTHORA DU FRAISIER

Cette maladie est causée par un champignon. Le symptôme de « moëlle rouge » des racines observable à l’œil nu manifeste la présence de ce parasite.

Biologie, symptômes et dégâts 

La maladie est localisée dans les parties mal drainées des parcelles. Les plantes sont chétives au printemps.

Le feuillage est rouge bleuté et se « fane » si le temps est humide. On constate une nécrose des jeunes feuilles puis une mort rapide de la plante.

Les racines portent des zones mortes alternant avec des zones saines et peu de radicelles.

Sur fruits, des taches nécrotiques brun chocolat et sèches, sans duvet,  apparaissent. Les fruits sont rabougris et durs,  comme momifiés (« pourriture cuir ») avec un goût amer. 

Le champignon se conserve dans le sol. La température de 15°C est favorable à la germination des organes de conservation de la maladie dans le sol. 

La contamination des racines se fait à l’automne : le champignon s’y développe en remontant dans la racine et produit ses organes de dissémination à la fois dans la moëlle et en dehors de la racine. 

La propagation de la maladie se fait essentiellement par le repiquage de plants infectés.

La racine doit être très humide pour assurer le développement de la maladie. 

Méthodes culturales 

Utiliser des plants certifiés et des variétés de moindre sensibilité.

Implanter la culture en terrain filtrant, drainant bien.

Nettoyer les mains et les outils de travail entre 2 parcelles lorsque l’une présente des symptômes.

Attendre 10 ans avant de replanter un fraisier sur le même emplacement. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Préférer l’arrosage au goutte à goutte plutôt que par aspersion.

Eliminer les fraisiers atteints. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur fraisier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.