Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le puceron vert du prunier

Ce puceron effectue son cycle sur deux types de plantes : les hôtes primaires (Prunier, Chrysanthème, et Cinéraires) et les hôtes secondaires (Tournesol, Artichaut, Trèfle…).

Biologie, symptômes et dégâts

L’adulte aptère (sans ailes) mesure 1 ,4 à 2 mm, il est ovoïde, vert à vert jaunâtre. L’extrémité des tibias et les tarses sont noirs.

L’adulte ailé est plus petit que l’aptère, avec une tête et un thorax brun foncé et un abdomen présentant une grande tache pigmentée.

Les oeufs d'hiver, sont déposés à la base des bourgeons et sur jeunes rameaux de différentes espèces de Prunus, éclosent dès le départ de la végétation. Les pucerons pullulent à la face inférieure des feuilles. 
Trois à cinq générations se succèdent sur l’hôte primaire.

Les formes ailées sortent en avril-mai et vont sur les hôtes secondaires.

A l’automne, les ailés apparaissent et retournent sur les plantes hôtes primaires où ils donnent naissance aux femelles ovipares que des mâles, nés sur les hôtes secondaires, vont féconder pour engendrer la génération sexuée.
 
Sous l’action des piqûres des fondatrices et de leur descendance, les feuilles du Prunier se crispent fortement, et s’enroulent.

Sur Tournesol, les attaques de pucerons provoquent des crispations du feuillage. Sur Artichaut, les bractées rougissent et deviennent très dures.

Quels traitements contre les pucerons du prunier ?

Méthode culturale 

Eviter les excès d’azote. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Détruire les espèces végétales qui leur servent d'hôtes secondaires (Tournesol, Artichaut, Trèfle principalement).

Une application d’huiles blanches en hiver est efficace et  ne met pas en péril la faune auxiliaire du verger. 

Méthode biologique 

Laisser s’installer les insectes auxiliaires gros consommateurs de pucerons au printemps et en été (Chrysopes, Coccinelles, Syrphes, de nombreux Hyménoptères, Punaises).

Utiliser des décoctions de tanaisie ou de purin d’ortie dilué.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit aphicide homologué, autorisé sur prunier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées