Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les acariens du rosier

Il n’y a pas une espèce d’acariens, mais des espèces d’acariens. Ce ne sont pas des insectes. Ils font partie des Arachnides comme les araignées.

Biologie, symptômes et dégâts

Par rapport aux insectes, ces arthropodes n’ont jamais d’ailes, le corps plus ou moins séparé en deux parties (le céphalothorax et l’abdomen) et ont normalement 4 paires de pattes, certains acariens en ont moins. On distingue trois grands groupes d’acariens ravageurs : les tétranyques, les tarsonèmes et les phytoptes. Il existe aussi des acariens prédateurs pouvant jouer un rôle important dans la lutte biologique. Les acariens phytophages s’attaquent aux végétaux d’extérieur et aux plantes d’intérieur.

Les piqûres de tétranyques induisent des taches de décoloration sur les feuilles (mouchetures), pouvant aboutir au dessèchement de la feuille si l’attaque est importante et provoquer des pertes de rendement. On observe parfois une toile fine.

Méthodes biologique

- Huile minérale parafinique.

- Eau froide autour de 5°C.

- Huile végétale (colza, …).

- Prévoir un lâcher d’acariens prédateurs. 

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit acaricide homologué, autorisé sur rosier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

>> A lire également : Comment éliminer la chlorose du rosier ? <<

Fiches associées