Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les cochenilles des orchidées

Ces insectes piqueurs suceurs s’installent au creux de la fleur, autour du labelle, sous les cuticules des nœuds des tiges florales, à l’aisselle sur les deux faces des feuilles. Ils se nourrissent de la sève de l’orchidée et sécrètent une substance collan

Symptômes et dégâts

Les cochenilles farineuses ressemblent à de petits morceaux de coton blanc de quelques millimètres. L’insecte adulte est de forme ovale et de couleur gris blanc. Il est mobile. Les femelles mesurent de 3 à 7 mm de long. Le signe le plus significatif de sa présence est constitué par les amas blanchâtres floconneux qui correspondent à ses oeufs. Ces cochenilles farineuses causent d’importants ravages qui vont du jaunissement des feuilles et donc de la diminution de l'assimilation chlorophyllienne, à la chute des feuilles et au dépouillement complet de la plante.

De plus, le miellat important qu'elles secrètent va provoquer le développement de plages noirâtres et collantes de la fumagine.

Les cochenilles à carapace (ou bouclier)

Les femelles très reconnaissables sont les plus abondantes, elles sont immobiles et vivent sous la protection d'une carapace qu’elles accrochent principalement sur les feuilles. Ce bouclier mesure environ 3mm de long et peut être de couleur gris, marron ou brun foncé, selon l'espèce. Il ressemble à un coquillage miniature.

Les mâles ne représentent que 1 à 2 % de la population totale. Leur carapace est beaucoup plus allongée que celle de la femelle. Au stade adulte, ils l’abandonnent pour paraître semblables à des « moucherons » pourvus de pattes, d'ailes et d’antennes.

Les larves, dotées de 6 pattes, effectuent de courts déplacements pendant quelques heures. Vu leur très faible poids, le moindre souffle de vent les transporte sur d'autres plantes. Puis, ces jeunes larves vont perdre leurs pattes et secréter leur carapace.

Méthode culturale

Dès que l’on voit la présence de ces insectes indésirables, isoler la plante immédiatement.

Si la quantité de parasites est importante sur le feuillage, laver la plante à l'eau tiède avec une brosse à dent douce pour enlever les « carapaces », notamment.

Méthode de prophylaxie et mesure préventive

Badigeonner les premières cochenilles avec un coton-tige imbibé de savon noir et d’alcool.

Lutte chimique

Il vous est possible d'utiliser un insecticide homologué, autorisé, portant la mention "Emploi autorisé dans les jardins".
Renseignez-vous dans un magasin spécialisé auprès d'un conseiller certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.