Diagnosis card

Fiche diagnostic

LES COUPS DE SOLEIL DES PLANTES D'INTERIEUR

Les beaux jours arrivent et vous sortez vos plantes d’intérieur pour qu’elles profitent un peu du soleil qui leur a tant manqué durant l’hiver… Mais attention aux « coups de soleil » !

Biologie, symptômes et dégâts

En effet, les plantes d’intérieur sont très sensibles au changement brutal d’exposition lumineuse et y réagissent par des symptômes caractéristiques. Un excès de soleil occasionne des brûlures sur les feuilles exposées, qui apparaissent plus ou moins vite selon l’épaisseur du limbe. Une partie du feuillage se décolore puis brunit, principalement les feuilles les plus grandes et les plus exposées au soleil. Les végétaux au feuillage clair et peu épais montrent des signes de brûlures dès la première journée de trop fort ensoleillement, contrairement aux végétaux au feuillage épais et sombre qui ne montreront les premiers symptômes qu’après quelques semaines d’exposition.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Une plante a besoin de temps pour s’acclimater à son nouvel environnement. Si vous sortez vos plantes à l’extérieur, ne les mettez jamais directement au soleil. Placez-les à l’ombre, dans un endroit abrité des courants d’air, par exemple à l’abri d’un arbre, et rapprochez-les progressivement du soleil en deux ou trois semaines. Vous pouvez aussi utiliser un voile de protection le temps de l’acclimatation.

N'hésitez pas à sortir ainsi vos plantes grasses, palmiers d'intérieur, ficus, agrumes, amaryllis, chlorophytum, hibiscus, papyrus, cyclamen... Mais attention, chaque espèce d’intérieur a des besoins en lumière différents, et certaines ne supportent pas une exposition directe au soleil (« plantes d’ombre » telles que saintpaulias, fougères, bégonias…).

Assurez-vous aussi de ne les sortir qu’après les gelées tardives, les plantes d’intérieur étant principalement des espèces tropicales, le gel leur serait fatal.

Fiches associées