Dégâts occasionnés par les pigeons

Le pigeon ramier ou « palombe », le pigeon colombin et le pigeon biset peuvent s’attaquer aux semis et jeunes plantules de diverses cultures, notamment du pois dont ils sont particulièrement friands et dont ils mangent les jeunes plants.
PIGEON

Symptômes et dégâts

Les trois espèces — pigeon ramier, pigeon colombin, pigeon biset — ont un régime comparable, presque exclusivement végétal : graines (légumineuses, céréales), glands, faînes, baies et petits fruits, jeunes pousses vertes (crucifères notamment).

Pourtant, le colombin préfère les graines de conifères, et le biset consomme volontiers des herbes sauvages, et de petits mollusques.

Mais…Le pigeon ramier est le seul qui, en raison des bandes importantes qu'il constitue durant l'hiver, puisse causer des dégâts graves dans les cultures. Le Pigeon colombin ne joue qu'un rôle tout à fait négligeable.

Les cultures qui subissent les attaques des pigeons sont principalement :

les crucifères oléagineuses et surtout le colza d'hiver : feuillage et cœurs des jeunes plants dévorés pendant l'hiver
légumineuses : attaques dans les cultures de pois au semi et à la récolte
céréales : maïs au moment du semi

Comment limiter les dégâts occasionnés par les pigeons ?

Mesures de prophylaxie et méthodes préventives

Protéger les jeunes plants en posant des filets au-dessus de vos rangs.

Les autres moyens de protection restent malheureusement très insuffisants : effarouchement optique (banderoles, mannequins...) et acoustique (pétards, détonateurs...) car il y a toujours une accoutumance assez rapide qui se produit. 

Cet article peut également vous intéresser : Qu’est-ce que la punaise rouge du chou ?