Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les Doryphores de la pomme de terre

Le doryphore est un insecte qui se nourrit sur les Solanacées sauvages ou cultivées.

Biologie, symptômes et dégâts

En France, il n’a qu’une seule génération dans la moitié Nord mais une partie des populations du Sud peut en présenter une seconde si des pommes de terre, des tomates ou des aubergines sont disponibles en arrière saison.
L’adulte de couleur jaune rayé de noir passe l’hiver en diapause dans le sol à une profondeur de 30 cm. La sortie au printemps s’effectue en plusieurs étapes. L’envol des adultes nécessite une température de l’air de plus de 18 °C.
Après deux semaines d’alimentation, il y a accouplement et ponte d’œufs jaunes oranges groupés par 10 à 30 sur la face inférieure des feuilles. Chaque femelle peut pondre jusqu’à 600-800 œufs sur diverses plantes.
Les œufs éclosent et les larves rongent les feuilles. Elles sont rouges, globuleuses, à la tête noire et possèdent deux lignes de ponctuations noires sur les cotés. Elles vivent 3 semaines environ, puis s’enfoncent dans la terre et se transforment en nymphes. Leur vitesse de développement est maximale entre 25 et 28 °C.

Les adultes sortent après une à deux semaines et se remettent à dévorer avant de s’enfoncer plus profondément dans le sol pour l’hivernage.
Les dégâts occasionnés par les adultes et les larves sont spectaculaires. Les plantations précoces échappent en général à ce parasite.

Méthodes de prophylaxie et mesures préventives

Les prédateurs comme les étourneaux, les merles, les corneilles et les faisans se nourrissent des larves et adultes. Les coccinelles s’en prennent aux œufs. Pour favoriser leur présence dans votre jardin potager, vous pouvez y installer des nichoirs ou encore un hôtel à insectes.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur pomme de terre et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées