Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les galles du rosier

Le Cynips du rosier (Diplolepis rosae) est un minuscule insecte de l'ordre des hyménoptères qui pond ses œufs dans les tissus des rosiers cultivés mais aussi dans les tissus des églantiers sauvages provoquant la formation de galles.

Biologie, symptômes et dégâts

Ces galles sont appelées « bédégars » ou « barbe de Saint-Pierre ».

L'adulte est un insecte de cinq millimètres de long environ, de couleur noirâtre, à l'abdomen effilé à l'arrière. Les pattes sont jaunes et/ou rougeâtres. La tête relativement volumineuse porte de longues antennes. La femelle pond au printemps, vers le mois de mai, en enfonçant sa tarière dans les tissus de la plante. La présence des larves provoque la formation de filaments selon une réaction mal élucidée.
Les larves de couleur blanchâtre se développent au sein de la galle qui leur fournit leur alimentation. Elles se transforment en nymphes et hivernent sur place. Les adultes éclosent au printemps suivant.
Ces insectes se reproduisent essentiellement de façon parthénogénétique. Les mâles sont rarement observés.

Galles chevelues, appelées bédégars, formées de nombreux filaments enchevêtrés verdâtres à l'extrémité rougeâtre, d'un diamètre de 3 à 4 cm, voire plus selon le nombre de larves incluses. Ces galles affectent très peu la vigueur des plantes concernées.

Mesures prophylaxiques et méthodes préventives

- Enlever les bédégars et les éliminer, ne surtout pas les ajouter dans le compost.
- Favoriser l’installation d’insectes auxiliaires : les larves de cynips peuvent être parasitées à l'intérieur même des galles par des insectes du genre Ichneumon. Pour favoriser leur présence dans votre jardin, il vous est possible d'installer un hôtel à insectes.

>> A lire également : Comment éliminer la chlorose du rosier ? <<

Fiches associées