Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les Pucerons de la salade

C’est un insecte ravageur suceur de sève, dont l’adulte mesure environ 3 mm de long, de couleur verdâtre.

Biologie, symptômes et dégâts 

Les groseilliers sont les hôtes primaires ; la laitue et la chicorée ainsi que diverses plantes sauvages sont des hôtes secondaires, ainsi que  la lampsane, l’épervière, les Scrophulaires.

La fondatrice, issue d'un oeuf d'hiver, se nourrit sur le groseillier et engendre des individus, parmi lesquels, à partir de mai et juin apparaissent des formes ailées qui migrent vers les Composées comme la laitue.

Ils y fondent des colonies, sans ailes ou ailés, qui vont coloniser les plantes voisines.

En automne, le ravageur retourne sur les hôtes primaires (Groseiller). Chaque femelle sexuée y pond un oeuf d'hiver.

Les dégâts sur Laitue sont essentiellement dus aux souillures laissées par ce ravageur : une laitue remplie de pucerons n’est pas commercialisable. De plus, les feuilles sont peu colorées, et déformées

Le puceron de la laitue est surtout dangereux comme vecteur de différents virus : Le virus de la mosaïque du chou-fleur (Cauliflower mosaic virus), le virus de la mosaïque du concombre (CMV) ainsi que le virus de la mosaïque de la laitue (LMDV).

Méthode culturale

Couper les feuilles déformées pour éliminer les colonies du ravageur. Les détruire. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Après récolte, détruire au plus vite les parties aériennes pour éviter la dissémination des ravageurs. 

Méthode biologique 

Utiliser préventivement des pulvérisations à base de purin d’ortie dilué ou de décoction de fougère. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit aphicide homologué, autorisé sur laitue et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées