Diagnosis card

Fiche diagnostic

Les Thrips des cucurbitacées

Insecte ravageur polyphage, piqueur suceur, qui attaque aussi les arbres fruitiers (pêcher, prunier, pommier, vigne...) et les plantes potagères (haricot, aubergine, poivron, fraisier, tomate...). Il se nourrit également aux dépens de fleurs cultivées.

Biologie, symptômes et dégâts 

Il s'établit sur les deux faces des feuilles mais plus fréquemment à la face inférieure. 

Les dégâts les plus graves sont dus aux blessures de ponte. La femelle produit jusqu'à 40 oeufs qu'elle pond dans le végétal en les enfonçant un par un ; ceux-ci restent légèrement saillants.

Les piqûres du ravageur, lorsqu’il s’alimente, provoquent des dégâts dus à l’injection de salive, comme par exemple l’apparition de taches argentées et de nécroses sur les calices des fleurs.

Les tissus attaqués par le thrips sont marqués de mouchetures et prennent un aspect plombé. Les infestations peuvent aussi entraîner une importante déformation des plantes hôtes. Un petit nombre d'individus suffit pour provoquer des dégâts importants. 

L’adulte mesure de  0,9 à 1,1mm de long pour le mâle, de 1,3 à 1,4 mm pour la femelle. Il est  jaune rougeâtre à marron brun. Les populations hivernantes sont plus sombres. 

La larve est  jaunâtre, aux  yeux rougeâtres.
L’oeuf mesure 0,2 mm de long, blanc perle.

Il y a 4 à 6 générations par an, selon les conditions climatiques. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Irriguer fréquemment car les thrips craignent l’humidité. 

Méthode biologique 

Attirés par la couleur bleue, les thrips peuvent se faire piéger par des plaques bleues engluées. Un moyen efficace, si le piège est bien accroché. Placer une plaque tous les cinq mètres.

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur cucurbitacées et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.