Diagnosis card

Fiche diagnostic

virose pomme de terre

Les Viroses de la pomme de terre

De nombreux virus peuvent attaquer les pommes de terre, provoquant différents symptômes.

Biologie, symptômes et dégâts

Les virus nécessitent un vecteur (insecte ou nématode) pour être transmis à la plante.

LES MOSAÏQUES

On peut distinguer 4 principaux virus (Le virus Y, X, A et M) responsables de mosaïques, qui seuls ou associés provoquent des symptômes différents. Les symptômes observés diffèrent aussi selon la variété de pomme de terre, ses conditions de croissance ou la période et le mode d’infection.

La mosaïque plane : On observe une alternance de taches irrégulières vert clair et vert foncé sur les feuilles. Avec le virus A, les symptômes se situent surtout au niveau des nervures, avec le virus X, ils se situent sur le limbe.

La mosaïque forte : On observe une alternance de taches irrégulières vert clair et vert foncé sur les feuilles accompagnée d’une déformation faible des feuilles.  Cette mosaïque apparait lorsque le virus Y, X ou M infectent le tubercule.

La frisolée : Toujours associé à une mosaïque forte, on observe en plus un gaufrage des feuilles, qui acquièrent une surface rugueuse.  La surface foliaire est réduite, les bords du limbe relevés et ondulés. La frisolée apparait souvent lorsque le virus Y et X sont associés.

La bigarrure : Due à l’association des virus Y et X ou Y et A. Les symptômes apparaissent principalement sur les feuilles âgées de plants adultes. La bigarrure provoque des taches brunes nécrotiques suivant le pétiole est les nervures.

L’ENROULEMENT

Du au virus PLRV (potatoe leaf roll virus), il provoque un léger enroulement en cornet des jeunes feuilles. Elles deviennent rigides, craquantes, vert pâles, rappelant la texture du cuir. La plante est naine et donnera plus de tubercules, mais plus petits.

Méthode culturale

Utiliser des plants sains ou des variétés résistantes à la plantation.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Défaner(couper les feuilles avant la récolte) afin d’éviter, si le virus se propage dans le sol, une infection primaire l’année prochaine.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation de pucerons – d’utiliser en préventif un produit aphicide homologué, autorisé sur pomme de terre et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées