Diagnosis card

Fiche diagnostic

L’OÏDIUM DE LA BETTERAVE (ROUGE)

L’oïdium est une maladie causée par un champignon, caractérisée par un feutrage blanc sous les feuilles.

Biologie, symptômes et dégâts

Cette maladie apparaît d’abord sur quelques plantes souvent isolées ; puis, elle se propage sur toute la surface de la parcelle à la suite de périodes chaudes et sèches.

Des taches blanches, poudreuses, apparaissant en été sur les feuilles. Puis de petites granulations noires s’installent sur ces taches. Ceci a pour effet de diminuer l’assimilation chlorophyllienne: les feuilles ainsi attaquées, jaunissent, se nécrosent et tombent.

 Cela contribue à abaisser significativement les rendements et la qualité des racines, lorsqu’on laisse se développer cette maladie.

Ce champignon pathogène se déploie en conditions de température voisines de 20°C. Pour bien développer ses organes de contamination afin d’assurer sa dissémination, il a besoin de conditions climatiques faisant alterner périodes humides et périodes sèches.

Ce sont le vent, les oiseaux ainsi que les insectes qui assurent la dissémination des spores de ce champignon.

Cette maladie assure sa dissémination grâce aux spores issues des organes composant les taches blanches et poudreuses de la face inférieure des feuilles. Et elle assure sa conservation durant la mauvaise saison, sous forme d’organes de conservation, différents des précédents. .

Attention à ne pas confondre les symptômes de cette maladie avec ceux du Mildiou.

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Eliminer toutes les feuilles malades pour essayer de diminuer la contamination potentielle.

Maintenir le sol frais en période sèche

Eviter d’arroser le feuillage en soirée. Préférer le goutte à goutte.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur betterave et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.