Diagnosis card

Fiche diagnostic

MALADIE DE L’OEIL DE PAON DE L’OLIVIER

Des taches circulaires brun jaunâtre à verdâtre de deux à dix mm de diamètre apparaissent à la face supérieure du limbe. Ce symptôme caractéristique a valu à la maladie cette dénomination "œil de paon".

Biologie, symptômes et dégâts 

Cette maladie est provoquée par un champignon. 

Les feuilles sont les organes les plus affectés. La défoliation peut compromettre la récolte de l’année mais également la vie de l’arbre.

Les taches se couvrent de spores et prennent alors une coloration brun noirâtre. Après dissémination des spores, une couche d’air s’établit entre la cuticule attaquée et les tissus sous-jacents ; la tache prend une teinte blanchâtre. Le pétiole est étranglé, ce qui provoque le jaunissement puis la chute de la feuille.

L’attaque est fréquente sur les pédoncules des fruits, provoquant la chute du fruit.

Entraînées par le vent et la pluie, les conidies se déposent sur les organes sains de la plante. Dans des conditions favorables d’humidité et de température (12 à 15 °C), ces conidies émettent des spores appelées « zoospores ». Celles-ci produisent un mycélium qui se développe dans l’épaisseur de la cuticule sans pénétrer dans le tissu du végétal.

L’apparition de taches en juin-juillet est le résultat d’une attaque de mars-avril. Les conditions optimales pour le développement de la maladie seraient de 16-22 °C et 80-85% d’hygrométrie.

Quels traitements contre l'oeil de paon de l'olivier ?

Méthode culturale 

Ramasser et éliminer les fruits et les feuilles malades tombés à terre, à l’automne. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Après la chute des feuilles, traiter à la Bouillie bordelaise. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur olivier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.