Diagnosis card

Fiche diagnostic

MALADIE DES TACHES JAUNES DU PALMIER

Cette maladie provoquée par un champignon n’est pas grave mais inesthétique.

Biologie, symptômes et dégâts

Elle s’attaque à de nombreux palmiers (Phoenix canariensisPhoenix dactylifera, Phoenix sylvestris, Chamaerops humilis, Cocos nucifera, Washingtonia robusta…).

On observe sur les deux faces des palmes, entre les nervures, une émergence de scories regroupées en amas plus ou moins dense. Les scories sont les structures reproductrices du champignon, en forme de verrues mesurant 1 à 3 mm de diamètre, noires et dures, contenant des spores jaunes clair. Une fois les spores disséminées, de petits cratères noirs apparaissent à l’emplacement des scories.

Comment éliminer les taches jaunes du palmier ?

Méthode de prophylaxie et mesures préventives

Eliminer les palmes sèches et infestées. N’enlever que celles qui sont fortement atteintes si la maladie est très développée.

Lutte chimique

Un traitement ne fera pas disparaitre les scories déjà présentes, mais évitera de nouvelles feuilles d’être infestées.

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur palmier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

 

Fiches associées