Diagnosis card

Fiche diagnostic

oidium pommier

Oïdium du pommier

Il s’agit d’une maladie causée par un champignon dont le symptôme caractéristique est un feutrage gris blanchâtre observable sur tous les organes de la plante.

Biologie, symptômes et dégâts

Les rameaux attaqués sont grêles et rabougris, couverts d’un feutrage mycélien gris blanchâtre. Les pousses oïdiées de l’année précédente présentent des rameaux longs aux feuilles déformées et des rameaux courts évoluant en organes complètement oïdiés.

Les inflorescences sont atrophiées et recouvertes du même feutrage.

Les bourgeons sont détruits ou subissent des déformations.

Les jeunes feuilles de la nouvelle année se couvrent aussi d'un feutrage (contamination secondaire), se dessèchent et tombent.

La contamination peut s'étendre à l'ensemble du feuillage, notamment sur sa face inférieure.

Les fruits sont parfois atteints et présentent alors une altération de leur coloration (et parfois un aspect liégeux).

En hiver, l’oïdium se conserve sous forme de mycélium dans les bourgeons.

Au printemps, les bourgeons atteints donnent naissance à des pousses malades (foyers primaires d’infection). En surface, le champignon produit des organes de reproduction asexuée qui libèrent de conidies dans l’environnement de l’arbre (contamination secondaire).

Une hygrométrie élevée (brouillard nocturne) ainsi que des températures élevées favorisent le développement de la maladie.

Des températures hivernales très basses (-20 à -25 C.) peuvent éradiquer le champignon.

Méthode culturale

- Planter des variétés de pommier peu sujettes à la maladie.

- Eliminer les pousses oïdiées lors de la taille d'hiver.

Méthode de prophylaxie et mesure préventive

Par temps chaud et sec, prolongé, arroser le pied de l’arbre car la sécheresse des racines favorise la maladie.

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé sur pommier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées