Diagnosis card

Fiche diagnostic

maladie prunier 

ACARIEN ROUGE DU PRUNIER

L’acarien rouge est un ravageur piqueur qui se nourrit du suc vacuolaire des cellules, provoquant leur mort.

Biologie, symptômes et dégâts

Les femelles adultes de l’acarien rouge sont globuleuses et à peine visibles à l’œil nu (0.4 mm). Elles sont d’un rouge vif, parfois sombre, avec deux séries de tubercules dorsaux blancs portant des soies blanches.

Les mâles rouge orangé sont plus petits (0.3 à 0.35 mm). Ils sont allongés avec l’extrémité du corps conique.
Les œufs sont déposés sur le bois, à l’aisselle des rameaux ou des bourgeons à partir de fin juillet à la mi-août.

Ce ravageur hiverne sur le bois à l’état d’œufs très résistants au froid (-30 °C).

La période d’éclosion de la majorité des pontes se situe de mi-mars à courant avril. Les larves et nymphes sont oranges, avec parfois des tâches verdâtres.

Les larves issues des œufs d’hiver se transforment en nymphes puis en adultes. Ces derniers apparaissent fin avril. Cinq à huit générations se chevauchent jusqu’aux gelées.

A partir de mi-août, ou plus tôt si leurs attaques ont dégradé précocement le feuillage, une partie croissante des pontes est de nouveau déposée sur le bois.

Les étés chauds et secs favorisent la pullulation des acariens, ainsi que certaines pratiques culturales (grande végétation, excès d’azote)

Les symptômes ne deviennent visibles qu'après une forte infestation: présence d'une fine toile autour des feuilles, de nombreuses traces de piqûres (tout petits points blancs ou jaunes) sur les feuilles atteintes, qui jaunissent et finissent par tomber. 

Méthodes de culture

Eviter les excès de fumure azotée.

Pratiquer régulièrement une taille assez courte. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

En période chaude et sèche, doucher le feuillage. 

Méthode biologique 

Favoriser le développement des prédateurs comme: Ptytoseiulus persimilis,  Orius spp., les Coccinelles (Stethorus spp.) ; les acariens prédateurs du genre  Typhlodromus… Afin de favoriser leur présence dans votre jardin, il est possible d’y installer un hôtel à insectes.

Utiliser des pulvérisations renouvelées de purin d’ortie (dilué à 5%) 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit acaricide homologué, autorisé sur prunier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

 

Fiches associées