Diagnosis card

Fiche diagnostic

Le Nématodes des tiges et des bulbes

Ce nématode, Ditylenchus dipsaci, est un ver parasite transparent, non segmenté, dont l’adulte ne dépasse pas les 1.8mm de long.

Biologie, symptômes et dégâts

Il a un très large spectre d’hôtes, s’attaquant à plus de 1200 plantes différentes : des graminées, des alliums, des légumineuses, des solanacées, des crucifères…

Il pénètre à la base des tiges ou à l’intérieur des bulbes lors de périodes humides (pluie, rosée) en se déplaçant à la surface du végétal grâce à la pellicule d’eau qui le recouvre. Ils creusent ensuite des cavités à l’intérieur de la plante en passant entre les cellules. On peut observer des lésions brunes à rouges, plus ou moins étendues. Les nématodes se nourrissent à l’aide de leur stylet en injectant des substances toxiques dans les cellules, les liquéfiant ainsi, et provoquant diverses déformations et nécroses de tissus selon la plante attaquée.

Les larves ont tendance à se grouper sur la surface des tissus fortement infestés pour former des masses de tissu laineux pouvant ainsi persister dans des conditions sèches pendant plusieurs années. Elles peuvent aussi atteindre les graines et se disséminer ainsi avec les semences.

Dégâts observés sur différentes cultures:

- Sur Betterave et Carotte, l'infestation débute dès la germination et les feuilles se déforment. A l'automne, le collet, spongieux, se détache de la racine.

- Sur Oignon, Poireau, Ail, et Echalote, les jeunes plants se renflent à la base et les feuilles se développent de manière anarchique, pendante et se chlorosent. On observe ensuite des boursoufflures et craquellements sur les bulbes.

- Sur Pois et Haricot, les plants sont chétifs, à l’aspect buissonnant et meurent rapidement.

En plus des dégâts directs dus à la présence du Nématode, les tissus atteints sont généralement envahis par divers micro-organismes qui provoquent leur pourrissement.

Méthode de culture

Utiliser des semences saines à la plantation.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit nématicide homologué, autorisé sur la culture infestée et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié. 

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées