Diagnosis card

Fiche diagnostic

LE PUCERON VERT DU NOISETIER

Ce puceron est globuleux, de couleur vert pâle à légèrement rosé. Sa couleur est un puissant camouflage dans son environnement. Et donc, le dépistage de sa présence est assez difficile à réaliser.

Biologie, symptômes et dégâts 

Il colonise presque exclusivement les extrémités en train de se développer, ainsi que les tout jeunes rameaux et surtout les rameaux fructifères du Noisetier. 

Ce ravageur  est une espèce qui n’a pas d’hôte secondaire et qui hiverne à l’état d’œufs pondus à la base des bourgeons qui vont porter les fleurs femelles au printemps. 

Il y a plusieurs générations annuelles. 

Les organes végétaux qui sont attaqués par le Puceron ne sont généralement pas déformés. Mais ils sont par contre extrêmement souillés par un abondant miellat qui favorise le développement de la Fumagine. En particulier, les noisettes et leurs cupules sont très touchées. Il arrive en effet, que le calibre des fruits en soit affecté et leur valeur dépréciée. 

Méthode culturale 

Eviter les excès d’azote

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Une application d’huile paraffinique en hiver est efficace contre les œufs d’hiver présents sur l’écorce et  ne met pas en péril la faune auxiliaire du verger. 

Méthode biologique 

Laisser s’installer les insectes auxiliaires gros consommateurs de pucerons au printemps et en été (Chrysopes, Coccinelles, Syrphes, de nombreux Hyménoptères, Punaises). Pour favoriser leur présence dans votre jardin, il est possible d'installer un hotel à insectes. De plus certains auxiliaires sont disponibles dans le commerce.

Les fourmis favorisent le développement des pucerons : les tenir à distance par la pose d’un collier couvert de glu.

Utiliser des décoctions de tanaisie ou de purin d’ortie dilué. 

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit aphicide homologué, autorisé sur noisetier et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié. 

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.