Diagnosis card

Fiche diagnostic

LES SCOLYTES ET XYLEBORES

Ce sont de petits coléoptères noirs ne dépassant pas 3mm de long s’attaquant au bois des arbres qu’ils soient fruitiers, forestiers ou ornementaux.

Biologie, symptômes et dégâts

Ces insectes ravageurs du bois sont principalement observés sur des arbres en mauvaises conditions physiologiques. Extrêmement polyphages, ils attaquent principalement le Pommier, le Poirier, l'Abricotier, le Pêcher et le Cerisier mais aussi des arbres forestiers et ornementaux. Leur présence est caractérisée par l’observation d’orifices de 2 à 3mm de diamètre sur les branches ou au sommet du tronc des arbres, ces trous étant prolongés par de nombreuses galeries internes.

LE SCOLYTE

L’adulte mesure de 1,8 à 2,4 mm. Son corps est brun foncé, parfois légèrement rougeâtre à l'arrière, trapu. La femelle fore une galerie de ponte dans l’épaisseur du bois. L'accouplement s’effectue pendant le forage, le mâle protégeant l’entrée de la galerie de potentiels rivaux. La ponte s'étale sur 20 à 30 jours, à raison de 2 à 3 œufs par jour. La femelle pond en moyenne 55 œufs.
Les larves éclosent et forent chacune une galerie sinueuse partant de la galerie de ponte, à la limite du bois et de l'écorce dont elle se nourrit. La larve se nymphose ensuite au fond de ces galeries.

l y a une (dans le Nord de la France) à 3 (en climat Méditerranéen) générations par an.

LE XYLEBORE

L’adulte  femelle mesure environs 3 mm de long. Elle a un corps semi cylindrique et un thorax globuleux. Le mâle est moins allongé, au thorax et abdomen plus arrondis. Il mesure 2mm. Leur couleur varie du brun foncé au noir, avec un abdomen brillant.

L’adulte hiverne dans la galerie où il s’est métamorphosé. La femelle sort au printemps lorsque la température diurne dépasse 18°C. Elle se dirige vers un autre arbre et fore, dans l’épaisseur du bois, un réseau de galeries d’un diamètre constant de 2 à 5mm. La galerie de pénétration est perpendiculaire à l’axe de la branche, puis bifurque pour former, dans les grosses branches, un anneau concentrique d’où partent des galeries parallèles à l’axe de la branche.Dix à quinze jours après cette attaque du tronc, la femelle pond 40 œufs dans ces galeries. 

La larve, apparaît quelques jours après la ponte et sa croissance dure de 4 à 6 semaines. Elle ne creuse pas de galerie. Elle se nourrit d’un champignon xylophage « Ambrosia » dont la femelle a transporté les spores et parsemé la galerie. La nymphose dure 10 à 15 jours. 

Il y a une génération par an. 

Méthodes culturales

 Tailler et éliminer les bois les plus attaqués. 

Méthode de prophylaxie et mesures préventives 

Ce ravageur s’attaque aux arbres souvent affaiblis. Veiller à assurer une nutrition et un arrosage convenable du verger.

Méthode biologique

 Favoriser le développement des auxiliaires (ici des Hyménoptères parasitoïdes) par exemple par l’installation dans votre jardin d’un hôtel à insectes.

Lutte chimique 

Il vous est possible – en cas de forte infestation, et si celui-ci existe dans le commerce – d’utiliser un produit insecticide homologué, autorisé sur l’arbre fruitier atteint et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié. 

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées