Diagnosis card

Fiche diagnostic

OÏDIUM SUR RHODODENDRON

Provoqué par un champignon, cette maladie est caractérisée par un feutrage blanc sur la face inférieure des feuilles.

Biologie, symptômes et dégâts

Ce champignon provoque des taches chlorotiques, au contour peu délimité, qui se nécrosent à la face supérieure des feuilles. Un léger feutrage blanc apparait en correspondance des taches sur la face inférieure, lors de conditions climatiques humides. Il peut s’étendre sur la face supérieure. Si l’attaque est importante, les feuilles finissent par tomber.

Les jeunes plants sont particulièrement sensibles, surtout s’ils sont placés à l’ombre.

Méthodes culturales

Eviter de planter des variétés sensibles telles que Cinnabarina et Thomsonia.  

Eviter les excès d’azote.

Méthode de prophylaxie et mesure préventive

Eliminer les organes atteints et les détruire.

Méthode biologique

Utiliser des pulvérisations de décoction de prèle ou de purin d’ortie.

Lutte chimique

Il vous est possible – en cas de forte infestation, ou en préventif à la fin juin – d’utiliser un produit fongicide systémique homologué, autorisé sur rhododendron et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans une jardinerie (ou un magasin spécialisé) auprès d’un conseiller jardin certifié.

Pour information, les produits conventionnels vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Fiches associées