Plant card

Fiche plante

maladie pomme

Pommier

Cet arbre fruitier (Malus pumila) appartient à la famille des Rosacées. La pomme constitue la plus grande partie de la production française de fruits.

Caractéristiques variétales

Originaire d’Asie, il existe actuellement plus de 20 000 variétés de pommiers. On peut classer les variétés selon leur utilisation : pommes à dessert, à cidre ou à cuire.

Il est possible de planter des variétés dites rustiques ou anciennes, mais sachez planter en toute connaissances de cause, car de nombreuses variétés de ce type peuvent être très sensibles aux maladies. En effet, les variétés récentes obtenues par des organismes de recherche du monde entier ont été rigoureusement sélectionnées pour leur qualité gustative ainsi que leur faible sensibilité aux maladies les plus courantes.

Parmi les variétés les plus connues, citons la Reine des reinettes, la Gala, l’Ariane, la Pink Lady, la Golden Delicious ou encore la Granny Smith.

Il faut savoir que la plupart des variétés de pommiers réclament une pollinisation croisée. Pensez à installer un second pommier, fruitier ou ornemental, dont la floraison est synchrone. Si vous manquez de place pour plusieurs arbres, vous pouvez demander à votre pépiniériste de greffer deux ou trois variétés différentes sur le même greffon qui se polliniseront l’une l’autre.

Comment planter ?

La meilleure période pour planter un pommier se situe entre la fin de l’automne jusqu’au début de l’hiver, lorsqu’il ne gèle pas encore. Il s’adapte à tous types de sol, mais préfèrera un sol bien drainé et ne se desséchant pas rapidement l’été. Evitez de le planter sur le littoral, les embruns (sel) sont néfastes à son développement. Pensez à bien l’arroser après l’avoir planté pour favoriser le bon développement des racines. Pendant les deux ou trois premières années, vous pouvez épandre un mulch (couche de paille ou de fumier décomposé) au printemps, ceci gardera l’humidité au pied de l’arbre.

Comment entretenir ?

Les pommiers adultes doivent être irrigués durant les longues périodes de sécheresse. Un apport d’engrais pour arbres fruitiers (en respectant les quantités indiquées) chaque année est aussi recommandé.

Un éclaircissage des fruits à la fin mai et en juillet permettra d’obtenir des pommes d’un meilleur calibre. Pour chaque bouquet de pommes, coupez en priorité le fruit central et enlevez les plus petits jusqu'à ne garder que les deux plus beaux fruits par bouquet.

Deux tailles sont à effectuer :

- La première durant l’hiver, entre janvier et février, favorisera la croissance des bourgeons à bois.

- La seconde en été, entre juillet et août, favorisera la formation de boutons à fruits.

Quand récolter ?

Pour savoir si vos pommes sont bonnes à récolter, tournez légèrement le fruit, il doit se détacher facilement, et le pédoncule doit rester sur le fruit. Récoltez vos pommes soigneusement, le moindre choc les marquerait.

Maladies et ravageurs principaux

La principale maladie du pommier est la tavelure, qui laisse des marques sur les fruits, mais d'autres maladies peuvent également toucher cet arbre.

En ce qui concerne les ravageurs, sachez que les larves type hoplocampe et carpocapse sont des hôtes indésirables fréquents du pommier, mais il n'est pas rare de trouver des pucerons sur les pommiers (feuilles, branches, etc.).

Consultez directement les fiches diagnostic pour plus d'information sur les maladies et ravageurs du pommier.

Fiches associées