Plant card

Fiche plante

Palmier

Les palmiers sont des plantes appartenant à la famille des Arécacées qui comprend plus de 3000 espèces couvrant toute la zone intertropicale du globe.

Caractéristiques biologiques

Ces plantes ne sont pas des arbres, elles sont soutenues par une tige (stipe) et non un tronc. Ce stipe a un diamètre constant du sol à la cime et un bouquet de palmes se dresse à son sommet.

Sa taille adulte peut fortement varier selon l’espèce, de 2 m à plus de 20 m.

Le palmier fleurit de mai à septembre, sa floraison en grappes denses, pendantes est le plus souvent de couleur beige, jaunâtre.

Comment planter ?

En extérieur, le palmier apprécie particulièrement le climat méditerranéen. Plante tropicale, sensibles au gel, il est préférable de le protéger durant l’hiver par un voile d’hivernage. Plantez-le de préférence au printemps, à mi-ombre et à l’abri du vent. Il appréciera une terre fertile, profonde et bien drainée. Arrosez abondamment juste après la plantation.

En intérieur, il appréciera une température comprise entre 20 et 26°C, et une hygrométrie relativement élevée (80%). Placez-le près d’une fenêtre exposée est ou ouest, et évitez de l'installer en courant d'air. Il est préférable de le rempoter tous les 2 ans, pensez à mettre quelques centimètres de billes d’argile au fond du pot pour permettre un bon drainage. En hiver, il suffit juste d'humidifier la surface du terreau (ne laissez pas la plante baigner dans l'eau)

Comment entretenir ?

De manière générale, on ne taille pas le palmier, les plaies étant la porte ouverte à de nombreuses maladies, et peuvent même attirer des ravageurs des palmiers. Si vous trouvez les palmes desséchées inesthétiques, il est possible de les enlever.

Le palmier nécessite d’être arrosé en période chaude. Un apport d’engrais plus ou moins régulier est aussi à prévoir en fonction de l’espèce de palmier que vous possédez.

Maladies et ravageurs principaux

Les ravageurs les plus fréquents sont les Cochenilles et les Tétranyques tisserands (petit acarien communément appelés « araignée rouge »). Une atmosphère chaude et sèche favorise leur développement. Si l’humidité est trop élevée, le Botrytis, champignon pathogène peut se développer par des taches circulaires brunes sur les palmes.

En extérieur, le Papillon palmivore est un ravageur redoutable qui se développe et se nourrit à l’intérieur du stipe, de même que le Charançon rouge du palmier. Il s’agit de deux ravageurs nuisibles soumis à une lutte obligatoire dont il faut déclarer aux autorités tout foyer détecté. Pour les méthodes de lutte, consultez les fiches associées.

Fiches associées