Plant card

Fiche plante

maladie plante

Pomme de Terre

La pomme de terre est une plante à tubercules comestibles de la famille des Solanacée : Solanum tuberosum.

Cultivée comme une plante annuelle, elle est vivace par le biais de ses tubercules, qui redonneront un plant l’année suivante si l’hiver n’est pas trop rude.

Variétés

Originaire des Andes, elle fut introduite en Europe au 16eme siècle à la suite de la découverte des Amériques par les Espagnols. Elle est très vite devenu l’un des aliments les plus consommés de part le monde grâce à sa facilité de culture, son grand rendement ainsi que ses qualités gustatives et nutritives.

Il existe des variétés hâtives, demi-hâtives et tardives. Planter les trois variétés assurera une récolte continue de juin à octobre.

Les variétés hâtives sont plantées à la mi-mars (après les gelées) et récoltées en juin-juillet. Ce sont les « pommes de terre nouvelles », elles ne se conservent pas. Quelques variétés hâtives : « Aliénor » « Jeannette » ; « Belle de Fontenay » ou « Chérie »…

Les variétés demi-hâtives sont plantées début avril et récoltées de juillet à septembre. Quelques variétés demi-hâtives : « Charlotte » ; « Bernadette » ; « Samba » ; « Bintje »…

Les variétés tardives sont plantées fin avril et récoltées en septembre-octobre. Elles sont plus lentes à mûrir et pourront être conservées durant l’hiver. Quelques variétés tardives : « Melody » ; « Vitelotte » ; « Désirée » ; « Ratte » ; « Pompadour »…

Comment planter ?

Les pommes de terre de consommation non issues de l’agriculture biologique sont souvent traitées pour éviter la germination, il est donc impossible de les utiliser comme semence. Préférez l’achat de plants.

Privilégiez un endroit bien ensoleillé afin d’optimiser les rendements. Elles peuvent être plantées dans tous types de sols, bien qu’elles préfèrent une terre limoneuse, légère et profonde. Si votre terre est trop lourde, bêchez profondément en incorporant un compost bien décomposé, de la tourbe et du sable. Dans tous les cas, pensez à fertiliser votre sol à la plantation (engrais complet, en respectant les doses). Eliminez aussi les grosses mottes et les cailloux.

Idéalement, le germe doit être court (moins de 2cm) et trapu, mais il est possible de planter avec des germes atteignant 8cm en faisant attention à ne pas les abimer. Creusez un sillon d’environs 15cm, et placez au fond vos plants, germe vers le haut, tous les 30cm. Recouvrez de terre en évitant de tasser pour ne pas abimer le germe et ratissez un peu de chaque coté du rang afin d’obtenir une légère butte. Espacez vos rangs d’au moins 60cm.

Comment entretenir ?

Afin d’améliorer les rendements, un buttage est à effectuer lorsque le feuillage atteint 25cm. Travaillez le sol entre les rangs et apportez un engrais complet, puis ramenez simplement la terre autour des pieds. Répétez cette opération (sans apport supplémentaire d’engrais) une semaine plus tard, puis quand les plantes auront atteint 35cm. Vous devriez obtenir une butte bien large au sommet ne dépassant pas les 20cm de haut, avec une forte pente des deux cotés.

Les pommes de terre sont peu gourmandes en eau. N’arroser que si le printemps a été très sec, le matin ou le soir, et évitez les excès d’eau. N’arrosez pas le feuillage, cela favoriserait l’apparition de maladies.

Quand récolter ?

Les « pommes de terre nouvelles » sont récoltées jeunes, au moment de la floraison. Pour les pommes de terre demi-hâtives, il faut attendre que les feuilles aient jauni. Attendez que le feuillage sèche complètement pour la récolte des pommes de terre tardives. Coupez le feuillage avec une cisaille pour faciliter l’arrachage. Puis, enfoncez une fourche-bêche assez éloigné de la plante pour ne pas abimer les tubercules et soulever le pied par un mouvement de levier. Si vous voulez les conserver, laissez-les sécher au sol quelques heures avant de les stocker.

Maladies et ravageurs principaux

Le mildiou est le champignon le plus redouté lors de la culture de pomme de terre. Ses symptômes sont l’apparition de taches brunes sur la face supérieure des feuilles accompagnées d’un feutrage gris sur la face inférieure. Eliminer rapidement les plants atteints pour éviter que la maladie se propage.

Les principaux ravageurs de la pomme de terre sont les taupins et les doryphores peuvent provoquer des dégâts considérables. Référez-vous aux fiches diagnostic pour plus d’informations.

Fiches associées