Plant card

Fiche plante

Prunier

Le Prunier (Prunus domestica) est un arbre fruitier de la famille des Rosacées. Il en existe différentes variétés donnant des prunes différentes : prunes d’ente, quetsches, reines-claudes, mirabelles, prunes japonaises…

Caractéristiques variétales

Certaines variétés sont autofertiles, d’autres non.

Les exigences climatiques dépendent du type de prunier. En effet, les reines-claudes s’implantent bien dans des climats variés, les pruniers japonais préfèreront la zone méridionale, les mirabelles et quetsches aiment le climat continental de l’est de la France et les pruniers d’ente (qui donnent les pruneaux une fois séchés) apprécient particulièrement le climat aquitain.

Comment planter ?

Le prunier peut s’adapter à divers types de sol mais préfèrera un sol silico-argileux ou argileux-calcaire, bien drainé et profond. Attention; les sols légers et sableux ne sont pas adaptés à la plantation d'un prunier. Privilégiez une exposition bien ensoleillée. Plantez-le préférentiellement à l’automne. Arrosez régulièrement les premières semaines après la plantation pour favoriser le bon développement des racines, sauf s’il gèle.

Comment entretenir ?

Le prunier ne nécessite normalement pas d’arrosage ou de fertilisation. Si jamais le feuillage devient vert clair ou jaunâtre, apportez, au début du printemps, du compost ou un engrais spécial pour arbres fruitiers en respectant les doses et conditions d’usage. Vous pouvez aussi pailler le sol autour du tronc pour préserver l’humidité du sol et éviter la pousse d’herbes indésirables.

A l’arrivée de la maturité des fruits, il est conseillé de protéger vos prunes des oiseaux en couvrant votre prunier d’un filet.

Une taille de formation les trois premières années est nécessaire pour former les charpentières. Les années suivantes, éliminez tout le bois mort ainsi que les nombreux gourmands.

Quand récolter ?

Les fruits destinés à la consommation directe doivent être récoltés à pleine maturité, les prunes à cuire peuvent être cueillies plus tôt.

Maladies et ravageurs principaux

Les principales maladies qu'il est possible d'observer sur le prunier sont la Sharka (dont les effets sont notables sur les fruits), la rouille, la moniliose ou encore la cloque.

Des ravageurs sont également présent sur les pruniers, tels que l'hoplocampe ou bien le carpocapse notamment.

Fiches associées