Plant card

Fiche plante

maladie de la tomate

Tomate

La tomate est une plante de la famille des Solanacées (Solanum lycopersicon) dont le fruit est comestible. Sa culture représente près du tiers des surfaces mondiales dédiées aux légumes.

Variétés

Originaire du Nord-Ouest de l’Amérique du Sud, la tomate est rapidement devenue l’un des légumes les plus importants de l’alimentation humaine. Il existe plusieurs milliers de variétés cultivées. De nombreuses variétés sont sensibles aux gelées et au froid, privilégiez la culture sous abris ou utilisez des variétés rustiques. Sa température idéale se situe entre 15°C la nuit e 25°C le jour.

Les tomates diffèrent selon leur couleur (rouge, rose, verte, jaune, blanche…), leur apparence (allongée, cerise, cœur, grappe, grosse…), les caractéristiques de la chair (à cuire, douce, ferme, parfumée, à peau épaisse, rustique…) ainsi que ses caractéristiques de production (la précocité, la productivité et leur tolérance aux maladies).

Comment planter ?

Les semis devant être effectués en mars, sous abris à une température minimale de 18°C, la tomate ne pouvant être plantée en extérieur qu’à la mi-mai, il est possible de planter directement des plants de tomate achetés en jardinerie si vous n’êtes pas équipés pour les semis, ou "d'élever des plants sous serre" de préférence chauffée (15 ou 18 degrés). La culture sous serre peut également être une option pour une récolte tardive mais il faut surveiller attentivement l'arrosage.

Les tomates apprécient les sols riches et légèrement acides, une exposition bien ensoleillée et idéalement abritée du vent. Plantez les plants de tomate à 80 cm (approximativement) dans tous les sens.

Comment entretenir ?

Arroser régulièrement en évitant de mouiller le feuillage. Vous pouvez apporter de l’engrais une à deux fois par mois en respectant les doses d’utilisation, sauf si votre sol est riche au départ. Un arrosage excessif aura pour effet de gorger d’eau les tomates, réduisant leur qualité gustative. Il est intéressant de penser au paillage au sol afin de diminuer les besoins en arrosage.

Un entretien hebdomadaire de vos plants favorisera la fructification. Eliminez les « gourmands » se développant à la jonction entre une feuille et la tige. On les appelle ainsi car ils puisent beaucoup de sève au détriment de la croissance du plant.

Vous pouvez aussi étêter la tige principale lorsque vous avez 4 ou 5 bouquets de fleurs en dessous afin de permettre aux fruits d’atteindre la maturité plus facilement. Ceci s’effectue particulièrement en région froide ou lorsque le soleil a manqué durant l’été.

Il est utile de tuteurer vos plants de tomate afin d’éviter tout contact avec le sol, source de diverses maladies.

Quand récolter ?

Vous pouvez récolter les tomates au fur et à mesure qu’elles mûrissent à partir de mi-aout jusqu’à la fin de l’automne selon le climat.

Maladies et ravageurs principaux

Le mildiou est le champignon le plus redouté lors de la culture de la tomate. Ses symptômes sont l’apparition de taches brunes sur la face supérieure des feuilles accompagnées d’un feutrage gris sur la face inférieure. Un traitement fongicide en prévention si la période est humide est à prévoir. Eliminer rapidement les parties atteintes pour éviter que la maladie se propage. En outre, il est possible d'observer la maladie du cul noir de la tomate (également appelée Pourriture apicale des fruits) due à un excès d'arrosage.

Au niveau des ravageurs, les pucerons, aleurodes, thrips et acariens tétranyques peuvent provoquer des dégâts considérables. Référez-vous aux fiches diagnostic du site de la Clinique des Plantes pour plus d’informations.